95% des femmes satisfaites du suivi de leur grossesse et de l'accouchement

Publié par Hopital.fr le Lundi 27 Octobre 2008 : 01h00
-A +A
Une étude du ministère de la Santé, destinée à mesurer l'impact du plan Périnatalité 2005-2007, montre que 95% des femmes ayant eu recours à un service de maternité se déclarent globalement satisfaites du suivi de leur grossesse et du déroulement de leur accouchement.

Les trois principes du plan Périnatalité

Mis en place pour mieux répondre aux attentes des femmes enceintes et garantir un égal accès aux soins, le plan Périnatalité 2005-2007 s'est décliné autour en trois grands principes : humanité (la dimension psychologique du suivi prénatal), sécurité et qualité (la mise aux normes des équipements) et, enfin, proximité (le développement des réseaux de périnatalité). Les mesures prises ont eu pour effet de concentrer et de redéployer le maillage territorial des maternités. Pour évaluer l'impact de cette politique, la direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) du ministère de la Santé a mené une enquête auprès de 2.600 femmes. Leur ressenti sur les différentes étapes du parcours de grossesse et l'appréciation sur les prestations médicales s'avèrent globalement positifs.

Grossesse et accouchement : satisfaction des femmes

Dans leur grande majorité, les jeunes mères se déclarent satisfaites des différentes composantes de la prise en charge de leur grossesse. Elles soulignent notamment les qualités humaines des professionnels de santé et leur capacité d'écoute et de dialogue, ainsi que leur haut niveau en matière de prestation médicale. Si les femmes interrogées apprécient les dimensions d'accueil et l'organisation de suivi, elles souhaiteraient néanmoins être davantage informées sur les actes médicaux pratiqués lors de l'accouchement : seulement 60% déclarent avoir été tout à fait informées avant l'accouchement. Malgré tout, près de 70% des femmes se montrent pleinement satisfaites du déroulement de l'accouchement : 80% d'entre elles mettent en avant la qualité des conditions matérielles d'accueil, tandis que 75% déclarent apprécier l'efficacité et la disponibilité du personnel soignant des maternités.En cas de césarienne ou d'épisiotomie (acte chirurgical consistant à ouvrir le périnée au moment de l'accouchement afin de faciliter le passage de l'enfant), les femmes s'estiment en revanche souvent peu informées. En cas d'épisiotomie, elles sont même une sur deux à déplorer un manque total d'informations. A noter également : deux tiers des femmes se rendent à la maternité de leur propre initiative, en ayant le sentiment que le travail commence. Seule une sur six se conforme à la date prévue par le calendrier prénatal.Le jugement des jeunes mères est moins unanime sur le suivi à la sortie de la maternité. Tout d'abord, si la grande majorité juge suffisante la durée du séjour en maternité, 21% l'estiment trop longue et 7% regrettent au contraire une sortie prématurée. En général, les mères portent un regard sceptique sur l'accompagnement à l'allaitement maternel et sur les informations fournies sur l'allaitement artificiel : un tiers des mères ne s'est pas vu proposer une première tétée en salle de naissance.Par ailleurs, elles ne s'estiment pas assez préparées à la sortie de la maternité : 15 à 35% d'entre elles demeurent insatisfaites des conseils médicaux prodigués et, dans les cas de césariennes ou d'épisiotomies, entre 15 et 30% estiment ne pas connaître réellement les implications éventuelles sur leur santé et les soins de suites de couches à mettre en oeuvre.

Publié par Hopital.fr le Lundi 27 Octobre 2008 : 01h00
A lire aussi
Sortie de maternité : visite à domicile dès 48 heures Publié le 18/03/2014 - 09h35

Les nouvelles recommandations de la Haute autorité de santé (HAS) ont pour but de mieux organiser le retour à domicile après la maternité et de mieux accompagner les jeunes parents. Sont ainsi clairement définies les durées standards de séjour en maternité. Ensuite, une première visite à...

Trop de césariennes en France ? Publié le 08/09/2014 - 11h39

En France, près d’une femme sur cinq accouche aujourd’hui par césarienne, deux fois plus souvent qu’en 1980.Or, d'après l'étude d'une chercheuse de l'Inserm, près de 30 % des césariennes sont évitables car non justifiées par un motif médical.

Grossesse : droits et démarches (première partie) Publié le 23/06/2004 - 00h00

Même si la grossesse n'est pas une maladie, la Sécurité sociale vous prend en charge durant toute cette période. C'est effectivement un moment de votre vie ou vous devez être disponible à la grossesse et où vous êtes vulnérable. Quelques droits et démarches afin de ne pas avoir à trop se...

Plus d'articles