8 Françaises sur 10 n’ont pas d’orgasme

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 18 Décembre 2014 : 16h02
Mis à jour le Jeudi 18 Décembre 2014 : 17h23

Selon une enquête Ifop commanditée par un site spécialisé, une forte proportion de femmes françaises éprouvent de grandes difficultés à atteindre l’orgasme avec leur partenaire.

C’est ce qu’on appelle la dysorgasmie. En conséquence, nombre d’entre elles recourent régulièrement à la simulation

La dysorgasmie touche 79% des Françaises

PUB

Cette enquête réalisée via internet auprès d’un millier de femmes en novembre 2014 indique que la dysorgasmie (absence d'orgasme durant les relations sexuelles) est un problème qui touche de nombreuses femmes et qui affecte leur vie de couple.

  • 79% des femmes sexuellement actives admettent avoir eu des difficultés à jouir au cours des douze derniers mois, soit plus qu’annoncé par une enquête de l’INSERM en 2006 (63%).
  • Seules 43% des femmes en couple ont eu au moins un orgasme par semaine au cours des trois derniers mois et moins de 6% déclarent avoir joui « tous les jours ou presque ».
  • Une femme sur trois (33%) n’a pas eu d’orgasme au cours de son dernier rapport sexuel, contre 6% pour le partenaire.

Cette enquête nous apprend que l’atteinte de l’orgasme par les femmes est freinée par des pratiques sexuelles non favorables à la jouissance féminine, notamment la pénétration vaginale au lieu d’une stimulation clitoridienne associée, et la levrette au lieu de la position du missionnaire (la femme au-dessus de l’homme).

Résultat, la simulation est adoptée par les deux tiers des Françaises (63%), voire « souvent » par 9% d’entre elles.

Il semblerait que davantage de communication au sein du couple permettrait aux femmes d’aboutir à une sexualité plus épanouie

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 18 Décembre 2014 : 16h02
Mis à jour le Jeudi 18 Décembre 2014 : 17h23
Source : Communiqué de presse Ifop, 17 décembre 2014.
A lire aussi
7 conseils pour améliorer les préliminaires, mesdamesPublié le 23/03/2018 - 15h15

Avant l'amour, soigner les préliminaires ne va pas toujours de soi… et la satisfaction des femmes s'en ressent. Près d'une sur trois estime que sa vie sexuelle pourrait être meilleure. Alors comment profiter au maximum de ce "prologue" ? Tous les conseils d'E-Santé.

Plus d'articles