8 consignes alimentaires pour renforcer sa mémoire

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 15 Septembre 2010 : 11h13
Mis à jour le Mercredi 15 Septembre 2010 : 11h46

Trous de mémoire, difficultés d’apprentissage, baisse de concentration… sont des soucis qui peuvent survenir à tout âge et plus ou moins transitoirement. L’exercice physique, l’entrainement cérébral et les activités sociales sont autant de façons d’entretenir notre mémoire, mais l’alimentation joue aussi un rôle très important.

© Adobe Stock

Renforcer sa mémoire grâce à son alimentation

PUB

1. Prendre un petit-déjeuner complet. Privilégier les céréales complètes. Eviter les sucres ajoutés (sucre blanc, chocolat à tartiner, confiture…) et les aliments très gras (saucisses, fritures…). Le cerveau dispose alors de tous les éléments nutritifs et énergétiques (glucides lents) nécessaires à son fonctionnement optimal, et on évite aussi le coup de fatigue intellectuelle en fin de matinée.

2. Au déjeuner, éviter les glucides raffinés : pain blanc, riz blanc, pâtes, semoule… et aussi les pommes de terre. Privilégier les protéines (volailles, poisson…) et les légumes. Eviter également les desserts sucrés. Les sucres simples et raffinés sont rapidement assimilés par l’organisme, ce qui favorise ensuite des baisses d’attention, de concentration et des performances intellectuelles dans l’après-midi.

3. Au dîner les glucides sont là encore autorisés. Ils favorisent la mise au repos le soir, nécessaire au bon fonctionnement du cerveau et à la consolidation des apprentissages.

4. Eviter les repas trop copieux. Privilégier inversement les repas légers et peu caloriques. Si nécessaire faire des petites collations dans la matinée et l’après-midi (fruits frais ou secs, laitages peu sucrés…). Et pourquoi ne pas conserver son dessert du déjeuner pour la collation de l’après-midi ?

5. Manger des oméga-3 en consommant du poisson trois fois par semaine (maquereau, sardine, saumon…), mais aussi certains fruits secs comme les amandes ou les noix du brésil, et encore les huiles de colza et de noix. Les oméga-3 sont des acides gras qui entrent dans la composition de la membrane de nos neurones. C’est ainsi que les oméga-3 sont indispensables au bon fonctionnement de notre cerveau et qu’ils aident à prévenir la maladie d’Alzheimer.

6. Consommer beaucoup de fruits et de légumes. Ils apportent de bonnes doses de vitamines, dont certaines sont antioxydantes et protègent nos facultés cérébrales.

7. Le fer, qui fait souvent défaut chez les femmes, joue aussi un rôle important. C’est lui qui participe au transport de l’oxygène vers le cerveau. Les viandes rouges, les abats et le boudin noir sont des aliments riches en fer, mais on trouve également cet élément dans les mollusques, les légumes verts, les céréales et les légumineuses.

8. Enfin, la déshydratation peut être à l’origine d’une baisse de la concentration. Il faut donc veiller à boire suffisamment et régulièrement tout au long de la journée.

Une bonne hygiène alimentaire nous permet donc d’entretenir notre cerveau, mais nous pouvons aussi, à tout âge, booster nos performances cérébrales en optimisant nos apports alimentaires. Et bonne nouvelle, les 8 consignes indiquées ci-dessous sont aussi excellentes pour prévenir de nombreuses maladies (pathologies cardiovasculaires, diabète, cancer…).

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 15 Septembre 2010 : 11h13
Mis à jour le Mercredi 15 Septembre 2010 : 11h46
Source : Hélène Baribeau, Nutritionniste, Canada.
A lire aussi
Quels aliments consommer pour booster notre cerveau ?Publié le 24/08/2016 - 12h51

A la rentrée, c’est sûr, nos neurones vont se remettre à carburer à cent à l’heure. Pour les préserver du stress, de surmenage ou de la déprime, une solution : chouchoutez votre assiette car certains aliments sont particulièrement bons pour le cerveau. Alors pourquoi s’en priver ?

Mangez anti-âge !Publié le 19/05/2008 - 00h00

Plus on mange, plus on vieillit… Pour garder son teint, sa peau lisse et sa silhouette de jeune fille, mieux vaut faire attention à ce que l'on met dans son assiette, en s'affranchissant des messages publicitaires… et des recommandations officielles !

Plus d'articles