cgelitti
Portrait de cgelitti
50 médecins généralistes dénoncent la corruption du corps médical français

Bonjour,

Nous parlons tous d'effets secondaires, sur lesquels il n'y a d'habitude pas d'infos en français... chez nous plus qu'ailleurs, nous sommes livrés au bon vouloir commercial des firmes pharmaceutiques. Et l'histoire des catastrophes sanitaires se répète...

Je vis l'enfer d'une maladie chronique iatrogène suite à un médicament (Enantone) largement contesté, aux effets secondaires disproportionnés, aux bénéfices jamais prouvés, que j'ai eu seulement parce que le médecin prescripteur est consultant du laboratoire producteur, comme pratiquement tous les pontes en chirurgie gynécologique. Ceux qui vivent cet enfer se rendent compte qu'il est important de lutter non pas contre un médicament, mais contre l'aveuglement français face aux conflits d'intérêts et la corruption en médecine!

L'intérêt financier du médecin prescripteur était incompatible avec ma santé... qui y est restée... L'Enantone a d'ailleurs rendue mon opération (en endométriose) incomplète, tous les foyers n'étant pas visibles...

Longue intro pour dire qu'il faut soutenir les initiatives de salubrité publique, telle celle lancée par le collectif « FORMINDEP », pour que la médecine serve l?intérêt du patient, pas celui financier et commercial des laboratoires. Et contre la corruption du corps médical sous quelque forme que ce soit. Ils ont une CHARTE qui peut être signée par tout le monde

http://www.formindep.org/article.php3?id_article=61

Formindep a obtenu l'application d'un décret de loi obligeant tout professionnel de santé à déclarer ses liens financiers ou autres avec l?industrie pharmaceutique lorsqu?il parle publiquement d?un médicament. Toute publicité est identifiable comme telle, celle pour un médicament doit l?être aussi. Elle ne doit plus nous apparître comme une donnée scientifique!!

C?est nous, patients actuels ou potentiels, qui payons les pots cassés de la corruption et de la désinformation entretenues par l?industrie pharmaceutique. Nous y laissons notre santé, comme on l?a vu avec tant de médicaments? On peu contribuer à enrayer cette corruption et éviter de devenir soi-même victime, en soutenant les initiatives de salubrité publique !

Voici la lettre adressée au chef de l?Etat par 50 médecins généralistes, pour dénoncer la corruption banalisée dans la médecine française. Ils ont été rejoints par d?autres, et c'est désormais une PETITION qui peut être signée par tout le monde, médecin ou pas.

http://www.formindep.org/spip.php?article138

Prudentia

Victime de la corruption (invalide suite aux effets secondaires de l'Enantone)