Les 3 grandes maladies de la prostate

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 27 Septembre 2005 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 06 Septembre 2013 : 11h24
-A +A
Cet organe sexuel secondaire peut être touché par trois grandes affections bien distinctes : l'hypertrophie bénigne de la prostate, la prostatite et le cancer de la prostate. Prostate, sujet tabou, entouré de peurs et d'idées fausses, les hommes consultent peu ou trop tardivement.

Les hommes et leur prostate

Pour un homme, il est important de connaître les trois grandes maladies qui peuvent affecter la prostate. Les retards de diagnostic sont dangereux, alors que les traitements médicaux et chirurgicaux existants sont efficaces. Les symptômes, les dépistages, les traitements et leurs conséquences doivent être connus de tous. La prostate est perçue par les hommes comme un symbole de virilité. Tout problème de prostate est vécu comme un déclin de la jeunesse, de la séduction, de la sexualité, de vigueur, de puissance et de fertilité. Ils croient que les troubles urinaires annoncent un cancer de la prostate et que le seul traitement consiste en l'ablation de la prostate et signe la fin de la vie sexuelle. Face à de telles idées fausses, on comprend effectivement pourquoi les hommes redoutent une consultation...

L'hypertrophie bénigne de la prostate ou adénome de la prostate

Entre 50 et 75 % des hommes de plus de 50 ans, et la quasi-totalité des hommes de plus de 80 ans sont concernés par l'hypertrophie bénigne de la prostate ou adénome de la prostate. Elle se manifeste par des troubles urinaires plus ou moins sévères (gêne à l'écoulement des urines et troubles mictionnels). Le diagnostic de l'adénome de la prostate est à réaliser au cas par cas : bandelette urinaire, ECBU, toucher rectal, évaluation de la gêne et du retentissement dans la vie quotidienne, dosage du PSA, échographie et débimétrie. Les traitements sont médicamenteux ou chirurgicaux. Le seul risque d'effet secondaire sexuel de la chirurgie concerne l'éjaculation rétrograde et donc la fertilité.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 27 Septembre 2005 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 06 Septembre 2013 : 11h24
A lire aussi
Petits et gros problèmes de prostate Publié le 26/08/2011 - 08h41

La prostate est une petite glande située sous la vessie et qui entoure la partie supérieure de l’urètre (canal qui émet l’urine et le sperme). Typiquement masculine, cette prostate peut leur jouer des tours. Rappel des différents troubles de la prostate.

Journée nationale de la prostate Publié le 30/09/2010 - 13h23

L’Association française d’urologie a organisé le 15 septembre une journée nationale de la prostate afin de mieux informer le grand public sur les maladies de la prostate, encore trop souvent taboues, et de rappeler l’importance de les dépister suffisamment tôt pour pouvoir les soigner....

La prostatite : traiter vite pour éviter les complications Publié le 27/11/2000 - 00h00

La prostate est une glande sexuelle masculine située à la base de la vessie, au carrefour des voies urinaires et génitales qui intervient dans la reproduction. A côté du cancer et de l'adénome de la prostate, la prostatite fait partie des pathologies pouvant toucher cet organe. Généralement...

Plus d'articles