Les 25 ans du Téléthon

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 25 Novembre 2011 : 10h35
Mis à jour le Vendredi 02 Décembre 2011 : 17h14

Vingt-cinq ans et bien des victoires plus tard, l’indignation persiste face à la maladie et la détermination à atteindre l’objectif fixé par le Téléthon persiste : la guérison ! 

PUB

Comment est né le Téléthon ?

Rappelons que le Téléthon qui fête aujourd’hui ses 25 ans de combat, est né de la volonté d’une poignée de parents militants qui ont su convaincre la télévision publique et les téléspectateurs de la justesse et de l’urgence de leurs actions. Un élan populaire exceptionnel a permis de faire sortir de l’ombre ces maladies rares, alors totalement oubliées de la médecine, de la science et des pouvoirs publics.

PUB

La myopathie de Duchenne, l’emblème du Téléthon

C’est la maladie neuromusculairede l’enfant la plus fréquente, mais aussi l’une des maladies génétiques les plus complexes à traiter car elle touche la masse musculaire de tout le corps. En 25 ans, le Téléthon a contribué à de considérables avancées dans la prise en charge. C’est ainsi que les malades ont gagné en espérance de vie et en qualité : certains poursuivent des études, d’autres entament une carrière professionnelle, des exploits « pourceux dont le diagnostic était une condamnation à court terme, il y a 25 ans » !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 25 Novembre 2011 : 10h35
Mis à jour le Vendredi 02 Décembre 2011 : 17h14
Source : Dossier de presse de l’AFDM, novembre 2011.
PUB
PUB
A lire aussi
Téléthon : deux jours pour des années de recherche... et de viePublié le 03/12/2003 - 00h00

Le Téléthon utilisera les 5 et 6 décembre 2003 l'immense vague de solidarité comme arme contre la progression des maladies. Pour l'AFM, la guérison des affections qu'elle combat viendra d'une médecine nouvelle : les génothérapies, qui combinent thérapies génique et cellulaire. Aujourd'hui,...

Succès de la thérapie génique contre une maladie rarePublié le 13/11/2009 - 00h00

Des chercheurs francais de l'hôpital Saint-Vincent de Paul (Paris) et de l'Inserm ont réussi à bloquer chez deux garcons la progression d'une maladie génétique rare, l'adrénoleucodystrophie, en utilisant la thérapie génique. Leurs travaux étaient notamment soutenus par l'Association...

Plus d'articles