18 millions d'euros en faveur de la recherche clinique

Publié par Hopital.fr le Lundi 09 Juin 2008 : 02h00
-A +A
Chargé de piloter le volet cancer de deux importants programmes de recherche, l'Institut national du Cancer a récemment sélectionné 55 projets présentés essentiellement par des hôpitaux et des centres de lutte contre le cancer. Ils bénéficieront cette année d'un financement global proche de 18 millions d'euros.

Depuis plusieurs années, le ministère de la santé coordonne et finance deux importants programmes de recherche permettant aux équipes hospitalières de déposer des dossiers en vue d'obtenir un financement. Le premier - baptisé Programme hospitalier de recherche clinique (PHRC) - a pour objectif de dynamiser la recherche clinique hospitalière, de contribuer à l'amélioration de la qualité des soins par l'évaluation de nouvelles méthodes diagnostiques et thérapeutiques et, enfin, de valider les nouvelles connaissances médicales et les innovations thérapeutiques en vue de leur diffusion et de leur application dans le système de santé. Le PRHC comporte à la fois un volet national et régional. Dans le cadre de ce programme, les projets de recherche ayant pour thème le cancer son pilotés l'Institut national du cancer (INCa). L'Institut coordonne également le volet cancer du second programme de recherche intitulé STIC (Soutien aux techniques innovantes et coûteuses), qui concerne exclusivement les innovations validées par une étape préalable de recherche clinique et pouvant présenter un impact important sur le système de soins. A l'issue d'une sélection rigoureuse effectuée parmi les 200 candidatures présentés pour les deux programmes, l'INCa a retenu 55 projets de recherche (50 au titre du PRHC 2008 et 5 au titre du STIC 2008), qui se partageront une enveloppe globale voisine de 18 millions d'euros (15,68 millions d'euros pour le PRHC et 2,25 millions d'euros pour le STIC).Les projets retenus cette année dans le cadre du PRHC concernent des essais thérapeutiques ou de recherche clinique, des études portant sur les thérapeutiques instrumentales et les techniques de radiologie. Des projets de recherche clinique intégrant des aspects liés aux sciences humaines et sociales ont également été retenus. Par ailleurs, les pathologies les plus fréquentes telles que les cancers du sein, de l'appareil digestif, des bronches, des voies aéro-digestives et les leucémies sont largement représentées, mais les pathologies moins fréquentes, comme les tumeurs du système nerveux, figurent également parmi les projets sélectionnés. En pratique, les thématiques de recherche portent aussi bien sur de nouvelles voies de traitement des cancers, que sur l'amélioration du diagnostic ou du dépistage. Enfin, les différentes approches de traitement de la maladie sont bien représentées dans les recherches retenues (stratégies médicamenteuses, radiothérapie, chirurgie, imagerie) et des projets portant sur des voies plus expérimentales comme l'immunothérapie et la thérapie cellulaire sont également financés.Enfin, parmi les cinq projets de recherche sélectionnés dans le cadre du STIC, trois concernent la détection d'anomalies géniques dans les cellules tumorales et leur impact dans la prise en charge de certains cancers. Les deux autres portent sur la reconstruction cellulaire suivant les allogreffes de cellules souches et sur les stratégies chirurgicales dans le traitement du cancer du col utérin.Plus de renseignements :www.e-cancer.frwww.hopital.fr

Publié par Hopital.fr le Lundi 09 Juin 2008 : 02h00
A lire aussi
3e Plan cancer : 17 objectifs et 1,5 milliard Publié le 10/02/2014 - 05h00

Le Président de la République a lancé mardi, lors de la cinquième édition des Rencontres de l'Institut national du cancer (INCa), un troisième Plan cancer sous le signe de la réduction des inégalités.

Plus d'articles