10 idées reçues sur notre alimentation

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mardi 02 Février 2016 : 15h40
Mis à jour le Jeudi 04 Février 2016 : 12h20

Nous sommes toutes pétries d’idées reçues sur notre alimentation qui remontent au siècle dernier. Et qui risquent souvent de déséquilibrer notre comportement alimentaire. On en fait le tour et on rectifie. 

1. Boire de l’eau fait maigrir

Cette affirmation provient de très habiles publicités de certaines eaux en bouteille qui, se basant sur le fait exact que l’eau n’apporte pas de calories, en déduisait qu’en boire faisait maigrir. Si vous buvez 1 litre de soda par jour qui vous fait emmagasiner en moyenne 100 g de sucre, soit 400 calories superflues qui se transforment en graisses, et que vous le remplacez par 1 litre d’eau, vous allez économiser ces 400 calories et vous perdrez du poids.

Mais si ça n’est pas le cas, boire de l’eau ne fait pas maigrir. L’eau est indispensable à votre corps et votre vie repose sur elle, c’est pourquoi la bonne habitude alimentaire à prendre est d’ en boire au minimum 1 litre chaque jour. Mais elle n’a pas le pouvoir de dissoudre les graisses. Si elle le possédait, les teinturiers seraient tous en faillite.

2. Aliments et produits brûleurs de graisse

Aucun autre produit de notre alimentation n’a le miraculeux pouvoir de faire « brûler » les graisses stockées sur votre ventre, vos fesses et vos cuisses et donc de vous faire maigrir.

Vos bourrelets, c’est de l’énergie en stock : 9 calories par gramme de lipides (gras).

Mais vous avez aussi une réserve d’énergie sous forme de glucides : de 300 à 500 g (1200 à 2000 calories) stockés dans votre foie et vos muscles. Il faut donc que toute cette énergie soit dépensée avant que vos lipides de réserve se mettent à vous en fournir.

Ce qui veut dire que le seul et unique brûleur de graisse, c’est le sport. Il n’existe aucun aliment qui soit brûleur de graisse.

Quant aux produits vendus avec ce « label » arnaqueur, ils contiennent un grand nombre d’ingrédients qui vont de la caféine au thé vert en passant par la spiruline (algue), le chitosan (fibre de la carapace des crustacés), divers oligo-éléments et vitamines (souvent de la C), des antioxydants, et parfois des amphétamines et des substances dopantes interdites parce que dangereuses. Si certaines de ces molécules augmentent un peu votre métabolisme de base (l’énergie nécessaire à l’entretien de votre corps), elles ne peuvent en aucun cas brûler le moindre gramme de votre graisse superflue.

3. La soupe fait gonfler

Cette idée reçue vient probablement de ce qu’une bonne soupe, ça rassasie, ça remplit une partie de l’estomac. Ce qui est une excellente conséquence car, après, vous mangerez moins. En effet, votre seuil de satiété (garant de votre équilibre énergétique) se met en route grâce à elle. D’où une sensation non pas de gonflement, mais d’un début de bien-être.

Mais on ne voit pas très bien ce que la soupe peut faire gonfler…

4. Fruits, légumes et boissons diurétiques

La diurèse, c’est le nom scientifique du volume de votre urine sur 24 heures. Vos reins filtrent en permanence votre sang : ils laissent passer l’eau, des sels minéraux, des substances qui peuvent être nocives. Le volume de votre miction est plus ou moins important (1 à 2 litres par jour environ) et se fait en fonction de l’eau que vous avez absorbée : celle de vos boissons et celles contenues dans vos aliments, dont les légumes et les fruits qui en sont les plus riches (90 % en moyenne). Plus vous en consommez, plus vous faites pipi.

Cet engouement pour les fruits, les légumes et les boissons diurétiques vient de ce que, au siècle dernier et dans la folie des régimes amaigrissants, certains médecins peu scrupuleux ont administré des médicaments diurétiques pour faire maigrir leurs patientes : elles perdaient du poids, mais c’était celui de l’eau et certaines y ont laissé leur peau.

Du coup, le terme diurétique est lié à celui d’amaigrissement dans l’inconscient féminin. Or, on n’élimine pas de gras dans le pipi. Si vous avez trop de cholestérol ou trop de triglycérides (qui sont des lipides) dans votre sang, vos reins ne les filtrent pas.

Une alimentation riche en fruits et légumes vous évitera de prendre du poids et même d’en perdre car ils apportent peu de calories mais la diurèse n’a rien à voir là-dedans !

En revanche, certaines molécules, comme la caféine et la théine, augmentent la diurèse car elles dilatent les vaisseaux sanguins.

5. Chocolat, charcuterie et boutons

C’est bien ancré dans les esprits. Ces aliments favorisent l‘acné et ses maudits boutons.

Ce qui est complètement faux. L’acné est un phénomène complexe où se mêlent l’action des hormones, à l’adolescence, et un excès de sébum. Le chocolat et la charcuterie n’ont rien à voir dans le système hormonal.

6. On ne doit pas boire de l’eau en mangeant

Car ça ferait « gonfler » (tout comme la soupe !) ou grossir.

Idée reçue stupide ! L’eau n’a jamais fait gonfler ni grossir personne quel que soit le moment où on la boit. Le litre (au minimum) nécessaire chaque jour s’absorbe entre et pendant les repas.

7. La vitamine C empêche de dormir

Cette idée reçue vient du fait que, sur les notices des comprimés de vitamine C, il est toujours inscrit : « ne pas prendre ce médicament en fin de journée à cause de son effet légèrement stimulant ». Et ce depuis 1934 !

La vitamine C intervient dans la synthèse de la dopamine, neuromédiateur qui intervient dans l’éveil et la vigilance. Mais elle n’empêche pas de dormir pour autant.

Dans toutes les études menées depuis sur la vitamine C, aucune n’a démontré cet effet. L’une d’elles montre au contraire qu’elle favoriserait le sommeil…

8. Les fibres captent les lipides dans l’intestin

Et ainsi ils ne sont pas absorbés, ce qui ferait maigrir.

C’est l’argument, totalement faux, d’un grand nombre de produits à visée amaigrissante.

Ce qui est probablement exact et démontré par certaines études, c’est que les fibres solubles (pectine, sons) modulent et retardent l’absorption des glucides et des lipides et captent une partie du cholestérol et des triglycérides.

Les fibres ne sont pas pour autant des éponges à graisses. Mais ce qui est certain, c’est qu’elles sont indispensables à l’équilibre alimentaire, qu’elles sont anti-constipation et qu’elles ont un effet rassasiant, ce qui contribue largement au contrôle du poids.

9. Il faut manger les fruits avant le repas

Sinon, on ne les digère pas car leurs glucides fermentent dans l’estomac ce qui donne des ballonnements et peut même faire grossir.

Tout cela est complètement farfelu ! Pour qu’il y ait fermentation, il faut des bactéries. Or, elles sont quasiment absentes de l’estomac qui est un milieu riche en acide chlorhydrique. La fermentation, ça ne se passe pas dans l’estomac, mais dans le colon qui recèle des milliards de bactéries fort utiles.

Au contraire, manger des fruits au cours ou en fin de repas est bénéfique car leur vitamine C favorise l’absorption du fer.

10. Le camembert est plus gras que le gruyère

C’est le contraire !

Le camembert contient 20,2 g de lipides et apporte 287 calories pour 100 g, tandis que c’est 415 calories et 33,4 g de lipides pour le gruyère !

Cette fausse idée vient de ce que un camembert (de bonne qualité, pas un plâtreux ) coule quand il est à point. Mais sa pâte, crémeuse, contient plus d’eau que celle du gruyère ou des autres fromages à pâte pressée.

Et, en vrac

Le poisson ne rend pas plus intelligent et ne renforce pas la mémoire, le thé ne fait pas maigrir, il n’y a pas d’huile plus légère qu’une autre (toutes contiennent 100% de lipides), les carottes ne rendent pas aimables, le pain ne fait pas grossir, les bananes et le beurre non plus (aucun aliment ne fait grossir, tout dépend de la quantité que l’on mange)

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mardi 02 Février 2016 : 15h40
Mis à jour le Jeudi 04 Février 2016 : 12h20
A lire aussi
Vrai/faux sur l'alimentationPublié le 02/04/2009 - 00h00

Manger mieux, c'est possible. C'est essentiel pour maintenir un poids stable, mais c'est aussi une condition pour rester en forme jour après jour. Savez-vous bien vous y prendre ?

Régime : distinguez le vrai du faux !Publié le 06/04/2006 - 00h00

Au printemps, les régimes refleurissent. Ne vous faites pas avoir par toutes les promesses miraculeuses qu'on entend un peu partout. Apprenez à distinguer le vrai du faux sur les régimes.

Plus d'articles