10 conseils de révision pour performer aux examens

Etre reçu à un examen, c’est avant tout une affaire de révision réussie. Pour y parvenir, le Professeur Francis Eustache, neuropsychologue et Président du Conseil scientifique de l'Observatoire B2V des Mémoires, en collaboration avec Bérengère Guillery-Girard, neuropsychologue, nous livrent 10 conseils essentiels pour obtenir le Saint Graal !

PUB

1. Les vertus de la sieste

Non, la sieste courte de 20 minutes après le déjeuner n'est pas un mythe ! Votre corps a besoin d’utiliser un maximum d’énergie pour effectuer la digestion, et cette dépense énergétique provoque de la fatigue.... Alors évitez les révisions juste après les repas, et repos !

PUB

2. Fractionner les temps de révisions

il est important de fractionner ou de distribuer les épisodes d'apprentissage en tenant compte de nos capacités attentionnelles. Il vaut mieux proposer plusieurs épisodes de révision d'une durée d'une vingtaine de minutes étalés sur plusieurs jours plutôt que de passer beaucoup de temps en un ou deux jours.

3. Répéter

La notion de révision est essentielle : plus on répète ou relit le même cours, plus l'information est mémorisée. Vous n’y couperez pas !

4. Etre actif

La révision des cours ne suffit pas : vous devez être actif ou acteur de votre apprentissage en vous entraînant avec des exercices. Et pourquoi pas avec un collègue, en vous interrogeant mutuellement ?

5. Métacognition

La « métacognition », c'est tout simplement « savoir ce qu'on sait déjà » et ce qu'on « ne sait pas encore ». Une sorte d’intuition qui doit vous conduire à faire le point régulièrement sur vos connaissances pour réviser.... Cela permet d'ajuster sa méthode de révisions sur les connaissances qui n'ont pas encore été assimilées.

6. Richesse de l'encodage

On appelle « encodage » le fait de se créer une représentation mentale pour assimiler un item. Et pourquoi ne pas y mêler de l'émotion ? On peut visualiser ce qu'on est en train d’apprendre avec l’image d’une activité, comme la visite d'un musée par exemple si le sujet de révision est de l'histoire... Ces images renforcent la trace de la leçon dans notre mémoire

7. Associer avec des connaissances déjà en mémoire

Autre truc pour mémoriser un élément : mettre en parallèle les connaissances générales que nous avons en mémoire avec les connaissances personnelles. Par exemple, pour « Louis XVI est né le 23 août 1754 », on peut faire le lien avec une connaissance personnelle, « ma maman est née le 23 août ». Cette date personnelle va vous aider à retenir cette date de l'histoire importante.

8. Associer avec des représentations déjà en mémoire

Il est également possible de créer des liens avec des images mentales quand l'information s'y prête. La méthode des lieux, par exemple, consiste à reprendre un espace connu, public ou privé, comme le plan de sa maison, et d'associer mentalement à chaque élément de cet espace une information à mémoriser. Pour restituer les informations, il faudra parcourir l'espace, ici chaque pièce de sa maison, pour réactiver les traces mnésiques associées.

9. Organiser l'information

La création de plans, de tableaux, de frises ou de schémas permet le classement ou la catégorisation des informations clés. Organiser l'information à retenir permet d'orienter donc son attention sur l'information pertinente qui doit être retenue.

10. Dormir !

Il vous faut préserver votre sommeil, c’est valable tous les jours de votre existence, mais encore plus pendant les révisions. La nuit, notre cerveau revit les épisodes d'apprentissage pour les consolider de manière efficace en mémoire. Et la veille de l’examen, on ne se couche pas trop tard, évidemment !

Alors bonne chance à tous les étudiants et aspirants bacheliers !

Source : Le Pr Francis Eustache, neuropsychologue, Directeur d'Etudes à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE), Directeur d'une unité de recherche de l'Inserm à l'Université de Caen Normandie (U 1077) et Président du Conseil scientifique de l'Observatoire B2V des Mémoires et Bérengère Guillery-Girard, neuropsychologue, Maître de conférences à l'EPHE, tous deux auteurs de l'ouvrage « La neuroéducation, la mémoire au cœur des apprentissages » (Editions Odile Jacob, 2016) 

À propos du fonds de dotation Observatoire B2V des Mémoires :
Créé en avril 2013, l'Observatoire B2V des Mémoires étudie la mémoire sous toutes ses formes : individuelle, collective, numérique... Son Conseil scientifique réunit d'éminents chercheurs en neurosciences et sciences humaines. Les actions menées au sein de ce « laboratoire sociétal » visent à favoriser la prévention à travers deux grands axes : soutenir la recherche et diffuser au plus grand nombre les avancées de la science en vulgarisant l'information scientifique pour faciliter sa compréhension.

www.observatoireb2vdesmemoires.fr 
PUB
PUB
A lire aussi
Mémoire : 10 conseils pour l’entretenir toute sa viePublié le 12/04/2017 - 09h00

Depuis notre naissance, la mémoire est notre meilleure ennemie. Bien qu’intimement liée au développement cérébral pour tous les humains, nous ne sommes pas égaux face à elle. Et lorsque nous avançons en âge, les choses se compliquent ! Mais pas de panique : si nous passons notre temps
...

Mémoire : il faut savoir la mettre au reposPublié le 24/07/2017 - 10h36

Prendre des vacances, c’est se mettre au repos sur les plans physique et mental. Après des mois  d’activité soutenue, dans le cadre de notre métier, de nos occupations quotidiennes, ou à l’école,  nous offrons à notre cerveau une phase de récupération bénéfique pour notre mémoire.
...

Faut-il entrainer sa mémoire comme un muscle ? Publié le 15/09/2015 - 14h13

Peut-on comparer notre cerveau à un muscle et « muscler » notre mémoire pour être plus efficace ou pour prévenir les troubles de la mémoire de la maladie d’Alzheimer ? À défaut, comment y parvenir ? Le Dr Catherine Thomas-Anterion, Neurologue, intervenante pour l'Observatoire B2V des
...

Plus d'articles