Les 10 commandements de l'automédication

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 01 Octobre 2007 : 02h00
-A +A
80% des Français font appel à l'automédication, c'est-à-dire qu'ils prennent des médicaments sans passer par leur médecin. Cela leur permet de se soigner tout en gagnant du temps. Reste que plus les médicaments sont potentiellement efficaces, plus ils sont potentiellement dangereux. Comment s'automédiquer sans risque ?

80% des Français recourent à l'automédication

L'automédication est devenue une façon incontournable de soigner nos petites maladies passagères sans pour autant perturber notre activité. Ce n'est pas un luxe, mais souvent une nécessité. Nous sommes ainsi 80% à nous soigner en achetant directement nos médicaments chez le pharmacien ou en puisant dans nos armoires à pharmacie.Mais à défaut de savoir très précisément ce que nous faisons, nous jouons un peu notre santé à pile ou face. D'où l'intérêt de l'initiative de Santéclair* qui propose à ses bénéficiaires d'accéder via Internet au fameux guide de l'automédication dirigé par le Pr Giroud et le Dr Hagège.

Ce guide propose une fiche sur chaque médicament d'automédication avec le descriptif détaillé de ses principes actifs, de ses indications, de ses interactions et contre-indications et de son mode d'emploi. Surtout, les promoteurs de ce guide s'engagent car tous les médicaments sont notés de 0 à 20 et leur prix moyen est disponible. Les bénéficiaires de ce service peuvent donc s'informer sur les médicaments qui pourraient leur être utiles avant de se rendre en pharmacie ou de puiser dans leurs propres stocks. Le guide autorise de plus une recherche par symptôme, permettant de s'y retrouver plus efficacement. Car les médicaments disponibles en automédication se comptent par milliers !

Les dix commandements de l'automédication

Dès la page d'accueil de ce guide, les Pr Giroud et le Dr Hagège rappellent les 10 commandements de l'automédication. Il est très important de les avoir à l'esprit et leur lecture est vraiment conseillée :1. Tous les médicaments peuvent entraîner des incidents, voire des accidents, surtout s'ils sont mal utilisés. Une automédication non raisonnée et non informée augmente ce risque. N'hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.2. Toute automédication doit être simple et de courte durée. Simple par l'utilisation de médicaments ne contenant qu'un seul principe actif (au maximum deux). De courte durée : au maximum 5 jours. La persistance, voire l'aggravation des symptômes, et l'apparition de nouveaux troubles imposent l'arrêt du traitement et le recours au médecin.3. L'automédication implique de se conformer strictement au mode d'emploi du médicament et de vérifier sa date de validité, indiquée sur la boîte.4. Proscrire l'automédication chez la femme enceinte ou allaitante, le nouveau-né et le jeune enfant.5. Vous devez toujours informer votre médecin des médicaments que vous prenez en automédication.6. Ne jamais surajouter une automédication à un traitement prescrit par votre médecin en l'absence d'informations précises sur les interactions entre médicaments.7. L'alcool peut modifier l'efficacité de certains médicaments et également augmenter les risques d'incidents et d'accidents.8. Les médicaments prescrits par votre médecin ne doivent pas être conservés en vue d'une automédication ultérieure.9. Le médicament qui a si bien réussi à un membre de votre famille peut être sans effet, voire dangereux, dans votre cas.10. Les médicaments doivent être stockés à l'abri de la chaleur, de la lumière, de l'humidité et hors de la portée des enfants.L'automédication n'est donc pas adaptée aux personnes qui ont un traitement quotidien ou dont la santé est fragile (femmes enceintes, allaitantes, bébés et jeunes enfants). Elle doit toujours se faire en connaissance de cause ou au minimum avec le conseil du pharmacien ou du médecin.* Santéclair est un organisme de gestion du risque, c'est-à-dire qui construit des services pour le compte de mutuelles santé partenaires (Maaf, MMA, AGF), au bénéfice de leurs adhérents. L'accès à la base de données sur l'automédication est leur dernier service (www.santeclair.fr).

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 01 Octobre 2007 : 02h00
Source : Conférence de presse Santéclair du 19 septembre 2007
A lire aussi
Automédication : êtes-vous au top ? Publié le 22/06/2012 - 10h38

Qui n’a pas eu recours à l’automédication ? Nous avons tous déjà acheté des médicaments sans ordonnance. Mais attention, cette auto-prescription de médicaments, sous conseils et surveillance du pharmacien, doit se faire en respectant certaines règles.Que savez-vous exactement de...

L’automédication en toute sécurité Publié le 21/01/2011 - 10h35

En 2009, le marché français de l’automédication représentait près de deux milliards d’euros. Quatre-vingt-cinq pour cent des Français auraient recours à une médication sans avis médicalisé*. Une pratique qui nécessite de prendre quelques précautions... Question/réponse avec ...

Automédication : mode d'emploi Publié le 16/04/2007 - 00h00

L'automédication ? Oui bien sûr, à condition de respecter certaines règles. Celles-ci sont expressément soulignées dans le guide Vidal de l'automédication. Quand et comment recourir à l'automédication ? Comment bien utiliser les médicaments vendus sans ordonnance ? Etc.

Plus d'articles