cgelitti
Portrait de cgelitti

Salut à tous,

Je m'étais dit, j'espère comme certain, un jour pouvoir venir sur ce forum et écrire, cela fait un an que je ne prend plus de subutex et c'est le cas alors je le fais.

Je voudrai dire au personne qui viennent ici chercher du secours ou une recette miracle pour arrêter, il ni en a pas et ils le savent bien.

La seul chose qu’il peuvent éventuellement trouver ici c'est une solution qui leur sera peut-être adapté, et du soutien, pour peu qu'il vienne régulièrement sur le forum, car venir un jour dire tout le dégoût que l'on a du Subutex et de la drogue et des médecins dealers etc... ne sert pas à grand chose, tout juste montrer au autres que l'on ne se remet pas en cause.

Quand on est pris dans l'engrenage de l' héro, le subutex est une vrai bouée de sauvetage, qui permet vraiment de s'en sortir, et plus ou moins vite suivant le sérieux qu'on y met, j'ai eu la faiblesse de prendre mon sub comme une défonce et moralité cela à durée 13 ans.

Et quand t’on à directement commencé avec du sub, comment sortir d’un médoc par un autre médoc… ?, il faut de la cohérence, on ne s’en sort pas par miracle, mais par obstination, la volonté dans ce genre de situation est très fluctuante donc ça prend du temps mais on s’en sort si on ne lâche pas et que au moins quand l’envie d’arrêter reprend on diminue son dosage.

Si j'avais suivi les recommandations de mon 1 er médecin, prendre son sub en sublinguale sous la langue, ne pas vouloir arrêter plus vite que j'ai mis de temps à me décider à en prendre, j'aurai mis certainement 6 mois ou un peu plus à m'en sortir définitivement, j'étais à 16 mg/jour au départ et je suis passé au 04mg en 10 ans, c'est du délire avec le recul, mais d'un autre coté, j'ai assuré ma vie normalement et me suis éloigné totalement du cercle des relations à risques, et comme j'avais connu les crises de manques dures, je dois dire qu'avec du 0.4mg ce fut beaucoup plus facile.

Bref, si vous voulez vous en sortir, ne pas ce mentir, faire le traitement le plus correctement possible pour en voir la fin le plus vite possible, retrouvé des activités et amis sain, avec l'aide de vos conjoints, du médecin, celui qui fait tourner la machine du sevrage réussi c'est vous et personne d'autre.

Bon courage.

PUB
PUB